RECHERCHE  
 
 
 
Cartes et localisation  
  Communiqués, actualités et évènements  
  Règlements, procès-verbaux et avis publics  
  Ordre du jour du conseil  
  Nouveaux règlements et projets de règlements  
  Portneufculturel.com  
  Liens utiles  
  FAQ - Foire aux questions  
  Formulaires  
  Parc naturel régional de Portneuf  
  Plan de développement de la zone agricole (PDZA)  
Évaluation foncière en ligne  
Cartographie régionale  
Nous joindre  
  Envoyer à un ami  


Portneuf

Retour à la liste des municipalités



Superficie : 110,43 km²

Population : 3 144 (2013)

Gentilé : Portneuvien, ienne

Journal :  Par vents et marées

 

Coordonnées

297, 1ère Avenue

Portneuf (Québec)

G0A 2Y0

Téléphone : 418 286-3844

Télécopieur : 418 286-4304

Courriel :  vilport@globetrotter.net

Internet : www.villedeportneuf.com 

 

 

Située à mi-chemin entre Québec et Trois-Rivières, la ville de Portneuf résulte de la fusion en 2002 des territoires de l'ancienne municipalité de Notre-Dame-de-Portneuf et de l'ancienne ville de Portneuf.

 

Fondée sur l'emplacement d'un ancien village huron que Jacques Cartier avait nommé 'Achelay' lors de son second voyage en 1535, l'agglomération de Portneuf s'étend sur les basses-terres du fleuve Saint-Laurent, de part et d'autre de la rivière du même nom. Cette communauté est située sur le territoire de l'ancienne seigneurie de Portneuf, qui fut érigée en baronnie par le roi Louis XIV en 1681.

 

Portneuf, orthographié séparément dans les documents des XVIIe et XVIIIe siècles, viendrait de l'appellation 'Port' utilisée par les premiers habitants pour identifier cet endroit localisé à l'embouchure de la rivière et dont l'aménagement aurait commencé en 1636. Jacques Leneuf de la Poterie, qui fut gouverneur suppléant de Trois-Rivières de 1645 à 1662 et qui reçut la seigneurie en 1647, aurait ajouté la dernière syllabe de son nom 'Neuf' pour former 'Portneuf'. Le manoir de son successeur est toujours présent le long du tracé original du chemin du Roy (1ère Avenue), aux côtés de résidences dont les styles reflètent une influence victorienne.

 

Originalement compris sur le territoire de l'ancienne paroisse de Notre-Dame-de-Portneuf, le village de Portneuf s'est détaché de la paroisse en 1914 et il a conservé le même nom jusqu'en 1961, date de sa désignation à titre de ville. L'histoire de l'agglomération de Portneuf est intimement liée au fleuve et à l'exploitation forestière par ses moulins à scie, son chantier de construction navale et son moulin à papier qui ont contribué, avant 1950, à sa reconnaissance à titre de centre industriel entre Québec et Trois-Rivières. L'exploitation d'un moulin à papier appartenant de père en fils à la famille Ford favorisa le développement de la ville et la naissance d'une communauté anglophone, dont Portneuf conserve encore aujourd'hui une petite église anglicane érigée en 1884. L'industrie du sciage connut un progrès lorsque J.-Alphonse Lemay utilisa en 1887 une scie circulaire et eut recours à la vapeur comme puissance motrice.

 

L'ancien village de Notre-Dame-de-Portneuf correspond géographiquement à la partie du territoire communément appelée Côte-du-C par les résidents de ce secteur et qui était connue sous le vocable Portneuf-Station en référence à la gare du Canadien Pacifique. Cette ancienne municipalité a connu plusieurs démembrements dont l'un, a permis la création de la municipalité de Sainte-Christine-d'Auvergne. Il est à noter qu'au moment de l'érection civile de la municipalité de Notre-Dame-de-Portneuf en 1896, une partie de la seigneurie de Perthuis fut omise dans l'acte notarié, d'où l'existence d'une portion de l'ancien territoire de Notre-Dame-de-Portneuf enclavée au nord de Sainte-Christine-d'Auvergne.

 

Plus au nord, on retrouve la route d'Irlande qui fut ainsi nommée en souvenir d'une trentaine de familles irlandaises établies dans ce secteur au début du XIXe siècle. L'endroit portait autrefois le nom de Halesboro en l'honneur de Sir Edward Hale, membre du conseil du Canada-Uni. Ses habitants construisirent en 1845 une chapelle en bois, la chapelle Halesboro, qui fut détruite par un incendie en 2005.

 

La ville de Portneuf conserve encore aujourd'hui sa vocation industrielle à laquelle s'ajoute l'attrait du fleuve Saint-Laurent. L'endroit est renommé pour la pêche à l'anguille et à l'esturgeon. Le parc récréonautique et ses installations constituent un équipement d'importance, tandis que le quai en eau profonde d'une longueur d'un kilomètre offre une perspective unique sur le fleuve.

 

Retour à la liste des municipalités

 
Tous droits réservés / Copyright © 2014, Portneuf
Conception : Pogz inc. et iClic inc.